jump to navigation

Web 2.0 Can Be Dangerous (Jakob Nielsen’s Alertbox) mardi, 1 janvier 2008

Posted by zyrtex in Dioptre web, web thought.
add a comment

On ne le dira jamais assez : une innovation technologique n’a d’intérêt que lorsque son application sert le sujet sur lequel elle est mise en œuvre. En clair, ça ne sert à rien de mettre du flash sur un site web si c’est juste pour montrer qu’on sait faire du flash. C’était déjà vrais il y a longtemps pour cette technologie, c’est toujours vrais pour tous les autres plus ou moins nouveaux concepts web développés aujourd’hui.

Dans son billet au titre racoleur « Web 2.0 can be Dangerous », Jakob Nielsen ne fait que lister une série de problèmes qui peuvent apparaître lorsque l’on s’empare d’une technologie à la mode (ici les interfaces riches, là les sites sociaux, …) pour épater la galerie. Ca décrédibilise le propos du site (et donc a un impact sur l’image de l’entreprise qui l’a commandité), ça brouille le message ou les objectifs du site, … Bref, rien de bon… à part d’apprendre aux développeurs (au sens large) du site à manier une technologie nouvelle (pour eux ou pour tout le monde). Ce qui n’est déjà pas si mal…

Et oui, l’Homme est ainsi fait : quand on lui donne un nouveau jouet, il va d’abord s’amuser avec (au risque de l’abîmer un peu) pour ensuite apprendre à l’utiliser.

Avant d’imaginer nettoyer votre site à l’Ajax, je ne saurais trop vous conseiller un petit coup d’oeuil sur la note Jakob Nielsen :

Web 2.0 Can Be Dangerous…

Web 2.0 Can Be Dangerous (Jakob Nielsen’s Alertbox)

Blogged with Flock

Tags: , ,

Publicités

Blogs, journalistes et esprit critique : la révolution ? jeudi, 1 novembre 2007

Posted by zyrtex in Dioptre web, réaction épidermique.
add a comment

Depuis quelques jours/mois, de nombreux journalistes s’échangent leur points de vues quand à la validité des contenus diffusés par les blogs. Le monde des rédactions se rends compte des effets collatéraux de l’existence de blogs (tenus par des journalistes… ou pas!). Effets secondaires que nous devrons, nous lecteurs, intégrer tôt ou tard…

Pour être sur de parler de lire la même chose, un blog est ici un outils permettant une mise en ligne facile de contenu (articulé sur une ligne tu temps, ect., ect…). Ce qui veut dire que quasi n’importe qui peut mettre n’importe quoi en ligne (journalistes y compris).

Résultat, on trouve n’importe quoi. Et ça pose surtout problème quand ce n’importe quoi est bien écrit. Que ce soit par un journaliste confirmé, un « amateur » bien informé et bosseur… ou un plouc commettant un ramassis de bêtises (comme votre serviteur?).

Les rédactions officielles ne nous permet plus de cadrer les propos que l’on lit (puisque inexistantes). La qualité du design n’indique plus rien, le style ne facilite que la lecture… Et la visibilité du blog est influencée par des paramètre plus ou moins obscurs, plus ou moins fiables. Nous sommes donc forcé d’utiliser notre esprit critique, de vérifier nous même les informations que nous lisons… mais qui en a le temps ?

A noter que nous devrions utiliser cet esprit critique… à tout instant (l’exemple est flagrant… mais combien d’autres moins limpides nous passent-ils tous les jours sous les yeux?). Remarquez que c’est toujours la même question, qu’importe la source (blog, JT, presse, toutes boites…).

Mais à qui profite ce crime ?

Blogged with Flock